Les indigènes sur échasses
Les "estrangeys" de distinction, les journalistes et les publicistes ont longtemps considéré les habitants des Landes et de la forêt d'Arcachon comme de doux indigènes aux mœurs étranges, marchant sur des échasses ou habitant des pontons renversés.

A la fin du XXe siècle un boulanger du nom de Sylvain Dornon allait profiter de cet intérêt curieux pour relancer les échasses landaises, dans des spectacles folkloriques ou des courses. Cet étrange boulanger allait même relier Paris à Moscou ou gravir la toute nouvelle Tour Eiffel sur ses échasses.

Course d'échasses dans les rues d'Arcachon

29 05 2015